Quoi de neuf? - Index - Calendrier
Accords commerciaux - Processus de la Zlea
Théme du Commerce
English - español - português
Recherche

 
  Thèmes généraux de négociation
» Termes généraux
» Agriculture
» Politique de la concurrence
» Procédires douanières
» Règlement des différends
» Marchés publics
» Droits de propriété intellectuelle
» Investissement
» Règles d' origine
» Mesures de sauvegarde
» Services
» Subventions, droits antidumping
   et droits compensateurs
» Tarifs et mesures non tarifaires
» Obstacles techniques au
   commerce
DICTIONNAIRE DE TERMES COMMERCIAUX

L’objectif de ce dictionnaire était de produire une liste générale de termes couramment utilisés dans le cadre de négociations commerciales, en particulier dans le contexte de la Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA), en vue de fournir un outil d’information au grand public. Le dictionnaire est présenté dans les quatre langues officielles de la ZLEA, soit le français, l’anglais, l’espagnol et le portugais.

Les auteurs de cette compilation ne tentent pas de présenter l’univers entier des termes utilisés et ne cherchent pas non plus à préjuger ou à influencer de quelque manière que ce soit les définitions ou les approches actuellement proposées par un pays ou par un autre dans le cadre de toute négociation commerciale. En fait, bon nombre des définitions incluses dans l’Avant-Projet d’Accord de la ZLEA déjà accessibles au grand public et qui sont encore l’objet de débats difficiles, ont été exclues de ce dictionnaire. Les définitions sont fondées sur des données initiales largement disponibles, y compris d’autres accords commerciaux.

Une liste alphabétique des termes est incluse pour faciliter l’utilisation du dictionnaire. Les termes et leurs définitions sont présentés par thèmes généraux de négociation tels qu’on les retrouve au sein de la ZLEA et d’autres négociations commerciales.

Une version électronique de ce document peut être consultée sur les sites Web suivants:
OEA, BID et CEALC-ONU.


MARCHÉS PUBLICS
TERME DÉFINITION
Accord sur les marchés publics (AMP) Accord plurilatéral négocié lors du Tokyo Round en vue de vérifier que les achats gouvernementaux de biens et de services qui sont introduits dans le commerce international sont basés sur des règlements spécifiques et publiés qui prescrivent des procédures ouvertes pour la présentation de soumissions et d’assurer un recours effectif aux procédures de règlement des différends. L’Accord a été renégocié dans le cadre du Cycle Uruguay et il est entré en vigueur le 1er janvier 1996.
Adjudication Acceptation formelle de la soumission ou de la proposition d’un fournisseur par un organisme gouvernemental. Dès que l’offre a été acceptée, l’organisme remet au vendeur un bon de commande qui fait état de l’adjudication.
Appel d’offres ouvert Également connu sous le nom de « soumission publique », la procédure formelle, publique, concurrentielle au cours de laquelle des offres sont sollicitées, reçues et évaluées pour des biens et services, suite à quoi le contrat est adjugé au soumissionnaire qui respecte les conditions spécifiées dans l’avis d’appel d’offres. La procédure est caractérisée par plusieurs phases, actes et étapes qui doivent suivre des règles présentées dans les dossiers d’appel d’offres. La procédure comporte les étapes suivantes: (i) une invitation publique adressée à tous ceux qui ont un intérêt possible à présenter une offre, puis (ii) une étape d’évaluation au cours de laquelle est choisie l’offre la plus avantageuse pour le propriétaire, et finalement (iii) l’adjudication du contrat approprié.
Appel d’offres restreint Une méthode similaire à l’appel d’offres ouvert/public, sauf que l’invitation à soumissionner n’est pas lancée au grand public mais seulement à des entreprises choisies par l’organisme contractant. En général, les procédures utilisées sont les mêmes que pour l’appel d’offres concurrentiel. Elle peut inclure une préqualification, une étape dans le processus de soumission lors de laquelle l’organisme choisit d’abord les entreprises auxquelles des invitations à soumissionner seront envoyées par la suite.
Avis d’appel d’offres (Demande de soumissions) Processus utilisé pour communiquer les exigences de la commande et solliciter des réponses des fournisseurs intéressés au marché.
Dépouillement des soumissions en public Date, heure et lieu bien déterminés lorsque et où les offres scellées demandées par un organisme sont ouvertes, annoncées et soumises à l’examen du public.
Dispositions en matière de transparence Dispositions liées aux étapes procédurales, telles que, sans pour autant être exclusives, l’annonce initiale et la dissémination de l’information sur la soumission, la définition et la dissémination des critères pour les soumissionnaires éventuels, la fixation de délais et de lignes directrices pour la préparation et la soumission des offres; des renseignements sur le type de procédure d’adjudication qui est utilisé; la définition et la dissémination des critères utilisés pour évaluer la qualité et la compétitivité d’une soumission donnée, ainsi que l’existence de voies de recours pour contester telle ou telle adjudication.
Dossiers d’appel d’offres Ensemble des documents émis par un organisme gouvernemental dans le but d’établir l’objet de l’invitation à soumissionner (spécifications techniques), de définir les conditions proposées du contrat et de fixer la procédure de soumission à suivre. Dans un sens plus large, il s’agit de l’ensemble des documents qui fixent les stipulations contractuelles entre le fournisseur ou titulaire du contrat.
Entités contractantes Organismes gouvernementaux qui obtiennent des biens et services par des méthodes régies par les dispositions de l’Accord sur la passation de marchés. Les pays peuvent ne pas assujettir toutes les entités aux règles de l’accord, mais ils maintiennent habituellement des exclusions sur les entités relevant de secteurs sensibles et celles qui exécutent des programmes spéciaux.
Marché public Le processus formel par lequel des organismes officiels du gouvernement obtiennent des biens et des services, y copris les services de construction et les travaux publics. Il inclut également toutes les fonctions qui relèvent de l’obtention de tout bien, service ou construction, y compris la description des exigences, la sélection et la sollicitation des sources, l’évaluation des offres, la préparation et l’adjudication du contrat, le règlement des différends et des revendications, ainsi que toutes les phases e l’administration des contrats. En terminologie du GATT, le marché public veut dire le processus par lequel un gouvernement obtient l’utilisation ou l’acquisition de biens ou services, ou toute combinaison de ces derniers, à des fins gouvernementales, et non en vue d’une vente ou revente commerciale, ou pour un usage dans la production ou la fourniture de biens et services à des fins de vente et de revente commerciale.
Méthodes contractuelles / Méthodes de passation des marchés Les marchés publics se réalisent de diverses manières ou par le biais de l’appel d’offres. Il y a trois grands types d’appel d’offres: ouvert (ou illimité), restreint (limité aux catégories de fournisseurs préalablement retenus et invités à soumissionner) et limité (ou négocié), y compris l’appel d’offres individuel, c.-à-d. à un fournisseur exclusif, soit l’appel d’offres direct. En plus des appels d’offres formels, les pays utilisent également des méthodes « informelles », telles que demandes de proposition et demandes de devis (soit les cas où les entités qui passent les marchés cherchent des propositions détaillées sur le plan technique et des coûts, en fonction de quoi elles tiennent des réunions de négociation avec des fournisseurs potentiels) ou de nouveaux modes d’approvisionnement tels que les cartes d’achats ou les catalogues électroniques, mis au point à la suite d’un recours accru aux administrations nationales des technologies de l’information et des communications.
Prescriptions de résultat Conditions spéciales imposées aux soumissions par des organismes gouvernementaux et qui exigent parfois que soient fournis des engagements d’acheter localement des fournitures données ou de garantir l’emploi d’un pourcentage bien déterminé de gestionnaires et de main-d’œuvre au plan local. Voir Investissement, page 27 et Taris et mesures non tarifaires, page 51, où ce texte peut avoir une signification légèrement différente.
Procédures d’appels d’offres limitées/ Passation de marchés par entente directe Conclusion de marché avec une entreprise qui est choisie sans appel d’offres.
Soumission Une offre ou une proposition de biens et/ou de services soumise en réponse à l’appel d’offres d’un organisme gouvernemental.
Spécification technique Spécification qui énonce les caractéristiques des biens à acheter ou leurs processus et méthodes de production connexes, ou les caractéristiques des services à acheter ou leurs méthodes de fonctionnement, y compris les dispositions administratives appropriées, ainsi qu’une exigence relative aux procédures d’évaluation de la conformité qui sont prescrites par une entité. Une spécification technique peut également inclure ou traiter exclusivement des exigences relatives à la terminologie, aux symboles, à l’emballage, au marquage ou à l’étiquetage, dans la mesure où l’un ou l’autre a rapport à un bien, un processus, un service, ou à la production ou à une méthode opérationnelle..
Valeurs de seuil Dans la plupart des législations nationales, la détermination du type de soumission applicable à un marché déterminé est basée sur la valeur du marché. Les valeurs de seuil varient souvent pour les biens, services et travaux publics. Quelques accords internationaux utilisent des valeurs de seuil pour déterminer les marchés publics sous réserve des dispositions de l’Accord.